Le cancer du côlon fait partie des cancers digestifs chez des personnes qui ne fument pas la cigarette. En Amérique du Nord, en Europe de l’Ouest et en France, c’est l’un des cancers les plus répandus chez des non-fumeurs.


Chaque année, on diagnostique plus de 25 000 nouveaux cas sur l’ensemble territoire français.


Une parfaite connaissance des symptômes permet de détecter plus tôt cette maladie afin de proposer les meilleurs traitements disponibles.


La lecture de cet article permettra de savoir comment réaliser un diagnostic du cancer du côlon.


symptomes du cancer colorectal colon

Quels sont les symptômes du cancer du côlon ?

Il existe de Selon l’OMS, le cancer du côlon est l’un des cancers les plus mortels au monde. Il touche autant les hommes que les femmes, surtout à partir de 70 ans environ..

Symptômes du cancer du côlon


Une mauvaise hygiène alimentaire et la sédentarité constituent les principaux facteurs de risque du cancer de côlon.

Il est fréquent que le cancer du côlon se développe en silence sans qu’il n’y ait un symptôme en particulier. Toutefois, certains signes peuvent orienter le diagnostic du médecin à commencer par des troubles chroniques ou subites du transit intestinal. Il se pourrait que le patient soit constipé ou au contraire présente une diarrhée de façon subite.


Il se pourrait également qu’il présente un besoin permanent d’aller à la selle. Même après y avoir été, il arrive que le patient ait la sensation qu’il n’a pas complètement évacué sa selle.


Il se pourrait que cette dernière présente des traces de sang de couleur clair, très foncé et parfois noir. Le patient peut souffrir de douleurs abdominales qui se répètent souvent ou qui deviennent chroniques. Il pourrait s’agir de gaz, de crampe intestinale et de douleur anale.


Symptômes du cancer colorectal

On peut aussi trouver des symptômes plus rares comme l’anus qui émet des glaires similaires au crachat. Certains patients présentant un cancer du colon peuvent aussi souffrir d’anémie.


La présence de ces symptômes ne fait pas conclure automatiquement à un cancer de côlon. Il arrive alors que les symptômes s’aggravent. Le patient peut présenter une occlusion intestinale. A ce stade là, le côlon est entièrement bouché par la tumeur.


Les selles et les gaz ne passent plus. Du coup, on observe une augmentation du volume du côlon qui se manifeste par des douleurs au niveau de l’abdomen et évidemment, d’un gonflement du ventre.


Le patient doit subir une intervention chirurgicale dans l’urgence, autrement, il y a risque de perforation du côlon. Le développement silencieux du cancer du côlon peut également provoquer une péritonite. Là encore, le patient doit subir sans délai une intervention chirurgicale.


Il arrive parfois que le cancer du côlon se découvre à un stade très évolué notamment quand le patient présente une jaunisse au niveau de la peau. Son état de santé se dégrade. Il présente alors une perte d’appétit et développe une fatigue générale.


Il faut savoir que le diagnostic d’un cancer du côlon peut être mis en évidence par la présence de métastases au niveau du foie.